Nouvelle psychologue en novembre 2020

Nous avons le plaisir d'accueillir dans l'équipe une nouvelle psychologue adulte Florence Hanard.  Elle peut être contactée dès à présent par mail ou téléphone  :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  0479 25 99 00. Elle consultera les lundis pm (français, anglais)

Sa page personnelle est active.

CORONAVIRUS

Mises à jour CETFCC 9novembre 2020

Le Centre reste ouvert et il est possible d'avoir rendez-vous en présentiel, ce que nous privilégions. La plupart des thérapeutes effectuent des consultations en présentiel et à distance si nécessaire. En concertation avec votre thérapeute le cadre sera défini selon votre situation et choix.

Voici les mesures en vigueur au Centre :

 ·        Le port du masque à partir de 12ans pour entrer au Centre car la distance d'1m50 n'est pas possible partout.  Il doit être gardé dans les couloirs, dans la salle d’attente, dans le WC, pour entrer dans les bureaux.  Les bureaux spacieux et ventilés permettent de respecter les distances de sécurité (plus de 2m) et de l'enlever d'un commun accord.                                

     Le port du masque pendant les consultations est à l'appréciation individuelle de chaque thérapeute et en concertation avec vous en fonction de vos situations et âges pour que chacun se sente à l'aise. Le masque protège la personne en face de vous.

    Mal utilisé (mal mis, manipulé, mis plus de 4h, non-lavé,..) présente plus d'inconvénients que d'avantages pour le porteur. Si vous êtes dans un groupe à risque (plus de 80ans ou présentant de l'hypertension, du diabète, de l'obésité, un cancer, une maladie auto-immune,..) les masques FFP2 vous protègent.

 

   ·      Lavage des mains au savon à votre arrivée au Centre (pendant une durée suffisante tel 2x la chanson 'Happy Birthday'. Pour rappel, le savon étant la meilleure solution de nettoyage des mains face au COVID et autres virus saisonniers) et séchage des mains avec votre propre essuie-main à apporter.  Restant toujours attentifs aux déchets et impacts environnementaux, nous ne proposons pas d’essuie en papier. Alternativement, une solution hydroalcoolique est à disposition dans les bureaux de consultations

 ·        2 personnes à la fois dans la salle d’attente avec masque (plus un enfant de moins de 12ans possible). Idéalement arrivez à l’heure pour y limiter le temps et moins croiser d’autres personnes. Votre thérapeute prévoira du temps entre chaque rdv afin de le permettre et procéder à l'aération et au nettoyage des fauteuils, poignées de portes et matériel thérapeutique (alcool 70°)

 ·        Respecter la distanciation d’1m50 avec les autres y compris votre thérapeute

 ·        Merci de ne pas vous présenter au Centre si vous êtes malade, en attente de résultat de testing ou en quarantaine. Contactez votre thérapeute avant votre rdv dans ces cas, une séance à distance pourra être organisée

 

Mises à jour CETFCC 29 septembre 2020

Voici les mesures en vigueur au Centre :

 ·         Porter un masque à partir de 12ans dans les espaces communs du Centre c'est à dire : avant d'entrer au Centre, dans les couloirs, dans la salle d’attente, dans le WC, dans les escaliers (pour le bureau haut), en entrant dans les bureaux. Pendant les consultations le port du masque dépendra de l’appréciation individuelle de chaque thérapeute en fonction de son choix, de vos situations et âges.   Les bureaux spacieux et ventilés permettent de respecter les distances de sécurité et en concertation de ne pas porter le masque.

 ·        Vous laver les mains au savon à votre arrivée au Centre (pendant une durée suffisante tel 2x la chanson 'Happy Birthday'. Pour rappel, le savon étant la meilleure solution de nettoyage des mains face au COVID et autres virus saisonniers) et vous sécher les mains avec votre propre essuie-main à apporter.  Restant toujours attentifs aux déchets, tri sélectif et impacts environnementaux, nous ne proposons pas d’essuie en papier. Alternativement, une solution hydroalcoolique est à disposition dans les bureaux de consultations

 ·        2 personnes à la fois dans la salle d’attente avec masque (plus un enfant de moins de 12ans possible). Idéalement arrivez à l’heure pour y limiter le temps et moins croiser d’autres personnes. Votre thérapeute prévoira du temps entre chaque rdv afin de le permettre et procéder au nettoyage des fauteuils et poignées de portes (alcool 70°)

 ·        Respecter la distanciation sociale d’1m50 avec les autres y compris votre thérapeute

 ·        Merci de ne pas vous présenter au Centre si vous avez de la fièvre ou êtes en quarantaine. Contactez votre thérapeute avant votre rdv  dans ces cas ou si vous présentez d'autres symptômes. En concertation, il sera discuté du cadre du rdv et du port du masque à adopter ou non. Une séance à distance pourra être organisée

 

Mises à jour suite aux nouvelles mesures à partir du mercredi 18.3.2020

Chers patients,

Le Centre reste ouvert, mais la télécommunication devient la norme.  C'est votre thérapeute qui déterminera et vous informera de sa manière de travailler. Les consultations pourraient se maintenir en face à face dans les 3conditions recommandées par la Commission belge des psychologues (voir ci-dessous). Pour le point 3 les mesures d'hygiène adaptées sont remplies en respectant les mesures telles que :

- A votre arrivée au CETFCC lavez-vous les mains et pensez à emporter avec vous votre essuie-main personnel

- Si vous présentez des symptômes tels que toux, rhum, même sans fièvre....ne venez pas au Centre mais une alternative téléphonique ou vidéo vous sera proposée.  Il en sera de même pour votre thérapeute bien sûr.

- Arrivez juste un peu avant l'heure de votre rdv afin qu'il n'y ait pas plus de 1 personne à la fois dans la salle d'attente

- La distance sociale d'1m50 doit être respectée.  Les bureaux de consultations faisant plus de 20m2 et disposant de fauteuils pouvant être suffisamment éloignés pour maintenir cette distance.

- La séance ne peut plus se régler en espèces.

Nos vies et contacts sociaux sont impactés par toutes les nouvelles mesures mises en place. Il est important de respecter scrupuleusement ces mesures de confinement et de rester le plus possible chez soi afin de permettre à notre système de soin et en particulier aux hôpitaux de continuer à pouvoir éviter la surcharge et gérer la crise. Tous ensemble dans un esprit de solidarité, de responsabilité et de bienveillance nous pouvons y contribuer et traverser cette crise.

Mise à jour coronavirus (Covid-19) : nouvelles mesures plus strictes à partir du mercredi 18 mars 2020 à midi  Commission belge des psychologues

Suite aux mesures plus strictes annoncées par le Conseil de sécurité nationale le mardi 17 mars 2020 et qui sont entrées en vigueur le mercredi 18 mars 2020 à midi, nous souhaitons fournir un certain nombre de lignes directrices supplémentaires. Ces lignes directrices supplémentaires ont été émises en coordination avec le SPF Santé publique.

 

 

 

La téléconsultation devient la norme, bien que des exceptions soient encore possibles

 

Dans nos précédentes lignes directrices, nous vous avions informé des possibilités de la téléconsultation. Ces possibilités restent toujours valables.
Cependant, la téléconsultation devient la norme. Cela signifie que vous pouvez continuer à voir physiquement vos clients/patients uniquement si les trois conditions cumulatives suivantes sont remplies :

 

  • Cela concerne un client/patient pour qui une téléconsultation par téléphone ou en ligne n’est pas envisageable ;
  • Cela concerne un client/patient pour qui l’accompagnement ne peut être interrompu sans risque de décompensation, qui nécessiterait une aide d’urgence. Cette aide d’urgence (équipes mobiles, services d’urgence, médecins généralistes…) est déjà surchargée actuellement et nous devons tout faire pour éviter une surcharge plus importante.
  • Cela concerne un accompagnement pour lequel les mesures d’hygiène adaptées sont rencontrées (le patient/client n’est pas malade, les mains sont lavées, la distance sociale est respectée, les lieux sont adaptés, etc.). Vous pouvez trouver un résumé des mesures d’hygiène dans nos lignes directrices déjà envoyées.

Dans tous les autres cas, il ne peut y avoir de consultations physiques. Nous comprenons mieux que quiconque que les pratiques et le secteur sont soumis à une forte pression en raison des listes d'attente et ne feront que croître. Cependant, en tant que psychologues, nous sommes en première ligne pour mettre en place les changements de comportement nécessaires pour faire face à cette épidémie. Nous devons donc vraiment donner l'exemple et respecter les lignes directrices.
Concrètement, cela signifie que vous n’êtes pas obligé de fermer votre cabinet. Que du contraire, le gouvernement demande aux psychologues de laisser leur cabinet ouvert et donc de continuer à travailler, mais de privilégier la téléconsultation en ligne ou par téléphone comme nouvelle norme.

 

14.3.2020

Chers patients,

Le Centre reste ouvert, votre thérapeute prévoira avec vous une alternative à une séance en face à face si vous êtes dans un groupe à risque ou malade (voir les recommandations dessous). Chaque situation sera évaluée au cas par cas par votre thérapeute la veille du rendez-vous habituel ou le jour même si de nouvelles recommandations devaient nous parvenir.

Quelques mesures et nouvelles habitudes à prendre au CETFCC :

- A votre arrivée lavez-vous les mains et pensez à emporter avec vous votre essuie-main personnel

- Si vous présentez des symptômes tels que toux, rhum, même sans fièvre....ne venez pas au Centre mais une alternative téléphonique ou vidéo vous sera proposée.  Il en sera de même pour votre thérapeute bien sûr.

- Arrivez juste un peu avant l'heure de votre rdv afin qu'il n'y ait pas plus de 3 personnes à la fois dans la salle d'attente pour respecter la distance d'1m recommandée.

- Evitez dans la mesure du possible de régler la séance en espèces.

Nos vies et contacts sociaux vont être impactés par toutes les nouvelles mesures mises en place pour protéger nos aînés, les personnes vulnérables, limiter la propagation du virus et la surcharge des hôpitaux. Tous ensemble dans un esprit de solidarité, de responsabilité et de bienveillance nous pouvons y contribuer et traverser cette crise.

Lignes directrices générales sur la communication, le premier accueil et le changement de comportement de la Commission belge des psychologues 14.3.2020

Le coronavirus (Covid - 19) est au centre de l'actualité. Maintenant que le gouvernement a pris des mesures drastiques qui affectent la vie quotidienne des citoyens, l'agitation au sein de la population grandit. Nous demandons donc aux psychologues de diffuser les conseils suivants à la population de toutes les manières possibles :

  • Gardez le bon point de vue : actuellement, il existe deux menaces réelles :
  1. Les groupes vulnérables : le virus menace un certain nombre de groupes dans notre société, en particulier les personnes âgées (65 ans et plus) et les personnes déjà affaiblies (par exemple par une autre maladie). Nous devons les protéger.
  2. La surcharge du système de santé : il existe un risque réel de surcharge de notre système de santé. En conséquence, les soins de base essentiels ne pourraient plus être fournis en raison de la défaillance des prestataires de soins de première ligne ou les personnes touchées ne pourraient plus être admises dans nos hôpitaux. Nous ne pouvons peut-être pas prévenir l'infection, mais nous pouvons réduire et aplanir le pic d'infection afin d'éviter une telle surcharge.
Il n'y a donc pas de danger immédiat pour votre propre santé.
  • Assurez-vous de bien connaître les faits : dans une période d’anxiété, nous savons que des "fake news" circuleront bientôt ou circulent déjà. Les recherches en psychologie nous ont appris que lorsque les gens sont anxieux, ils font preuve d'un biais cognitif et sont plus susceptibles de prêter attention aux éléments qui les dérangent et de les amplifier. Rectifiez cela et faites appel aux informations officielles et objectives fournies par le gouvernement : https://www.info-coronavirus.be/fr/.
  • Parlez-en avec vos enfants : surtout maintenant que les cours et les activités récréatives et sportives sont suspendus, ces mesures touchent également les enfants. Parlez-en avec eux en leur donnant des informations vraies et adaptées à leur âge. Les parents peuvent aider leurs enfants à faire face au stress et à l'anxiété en les laissant se concentrer sur la routine quotidienne. N'oubliez pas que les enfants considèrent leurs adultes proches comme des modèles sur la manière de gérer cette situation. N’hésitez pas à le rappeler aux parents.
  • Restez en contact : En restant en contact avec votre environnement, vous pouvez maintenir une certaine forme de normalité, partager des sentiments et évacuer le stress. Encourager les gens à partager entre eux les directives et les informations officielles afin de réfuter les "fake news" et de ne pas faire grandir le sentiment d’inquiétude. Respectez toutefois les mesures gouvernementales visant à empêcher la propagation du virus.
  • Cherchez une aide professionnelle : remarquez si vous êtes submergé par des sentiments d'anxiété, de peur et que ceux-ci perturbent votre vie quotidienne (travail, relations personnelles). Contactez ensuite un professionnel de la santé mentale, de préférence un psychologue de votre région. Il est très important de ne pas surcharger davantage les établissements tels que nos hôpitaux pour le moment.
  • Encouragez la sécurité personnelle : les gens peuvent veiller à leur propre sécurité et à celle de leur entourage. Ce sentiment de maîtrise de soi est important pour contrecarrer les sentiments d'anxiété. Cela peut se faire en suivant les directives du gouvernement en matière d'hygiène personnelle (par exemple, le lavage des mains), de mesures sur leur environnement (tel qu’éviter les événements), de respect de la distance sociale (par exemple : éviter un trop grand nombre de personnes dans des environnements trop petits), etc. Un aperçu de ces mesures est disponible sur https://www.info-coronavirus.be/fr/.

 

L'équipe s'agrandit en 2020

En février 2020 nous aurons le plaisir d'accueillir dans l'équipe une nouvelle psychologue adulte, Emeline Houyoux. Elle peut être contactée dès à présent par mail ou téléphone  :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  0472 61 60 75. Elle consultera les mardis et jeudis pm

Sa page personnelle est active

Atelier de relaxation et méditation 2019

Relaxation et Méditation sans chichis ni tralalas : atelier de relaxation et de méditation active pour adultes

4 séances d'1h15 des lundis de 17h30 à 18h45 entre mars et juin 2019 : Terminé

Des prochains ateliers seront programmés en mars 2020

Atelier de relaxation et méditation 2018

Relaxation et Méditation sans chichis ni tralalas : atelier original de relaxation et de méditation active parent(s)-enfant(s) 6-12ans

Dans la détente, faire l'expérience avec votre enfant d'un apprentissage partagé, positif, agréable de différentes techniques de relaxation reproductibles à la maison.

Cet atelier se fait en petit groupe de maximum 4 binômes (enfant-adulte).

il est animé par Valérie Duvivier, psychologue clinicienne, psychothérapeute cognitivo-comportementaliste agréée, ayant plus de 17 ans d’expérience avec les enfants et de pratique de relaxation, de méditation active, de yoga et de danse.  voir son profil.  Information et inscription à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  -13 février 15h30-17h30 Terminé

  -16 mai 16h-18h Terminé

  -21 juin 17h-19h Terminé

 Groupes thérapeutiques pour jeunes 

Groupe d'affirmation & d'estime de soi pour jeunes    

-Groupe 2016 pour les 14-17 ans.  Terminé

-Groupe 2015 15-18 ans  Terminé

- Groupe d'octobre 2014 pour les 14-17 ans.  Terminé

Ce groupe est animé par Valérie Duvivier, psychologue clinicienne, psychothérapeute cognitivo-comportementaliste agréée,  voir son profil.

 

 

Attentats de Bruxelles

La terreur a frappé cette fois au coeur de notre ville, de l'Europe...

Toutes nos pensées vont aux victimes, aux blessés et à leurs proches.

Il est dur de trouver d'autres mots, mais peut-être n'en faut-il pas...

Peut-être est-ce à chacun de trouver les siens, à chacun de faire son chemin à travers ses émotions et suivre ses besoins propres pour traverser cette période difficile et se replonger dans la vie...

Bon courage à tous

Valérie Duvivier 23.03.2016    

 

La colère est aussi une émotion légitime qui peut être une force pour aller de l'avant

Quelques jours après les terribles attentats qui ont meurtris notre pays, j'ai le sentiment que la colère est assez peu autorisée, voire étouffée, comme si cette émotion était négative, honteuse et ne pouvait coexister avec les autres.

Trop souvent la colère est confondue ou associée avec la manière dont elle s'exprime. Nous pouvons être en colère sans pour autant hurler, casser, injurier, blesser, tuer...

La colère n'est qu'une émotion parmi les autres, légitime au même titre que les autres émotions et positive à partir du moment où sa manifestation et son expression n'ont pas d'impacts négatifs sur autrui, ni n'entraînent de haine ou de violence.  De même, elle n'empêche pas l'amour, la bienveillance, l'empathie, la compassion d'être ressentis en parallèle, avant ou peu après...

Elle peut être une force qui nous aide à tenir debout, à se relever, à avancer dans notre deuil, à aller de l'avant, agir, apprendre...

Autorisons-là, laissons-lui une place dans notre patchwork d'émotions individuelles et collectives...

Valérie Duvivier Psychologue, Psychothérapeute cognitivo-comportementaliste

Bruxelles le 27 mars 2016

 

Attentats de Paris

Hommage aux victimes des attentats terroristes barbares de Paris.

Soutien et pensées aux familles et proches des victimes, aux blessés qui luttent encore pour leur vie précieuse, aux témoins et survivants de cette tragédie.

Que la force de la Vie, de l’Amour, de la joie, de l’amitié, de la solidarité puisse les aider à surmonter cette épreuve et leurs traumatismes.

Face à de tels actes inhumains, il est bien normal de ressentir un mélange d’émotions comme la peur, la sidération, la colère, l’incompréhension, la tristesse, l’impuissance,…et d’avoir besoin de les partager.

S’écouter et réaliser ce qui à titre individuel peut nous aider à dépasser la peur nous aidera à surmonter les traumas, faire notre deuil et ne pas se laisser engloutir par la peur et le repli sur soi.

Les enfants ont souvent eux aussi besoin de participer, de rendre hommage à leur manière par des dessins, des actes symboliques comme allumer une bougie. Ils ont besoin de mots mais non d’images. Sentir que si ils veulent, ils peuvent parler aux adultes, nous confier leurs craintes et questions, que nous leur répondrons du mieux que nous pouvons, de manière sincère et avec des mots qu’ils peuvent comprendre. Entendre en boucle les informations et des discussions autour des événements pourrait leur donner l’impression que le monde n’est qu’insécurité. Afin d’éviter cette interprétation qui ne pourrait que les angoisser, il est important de ramener aussi ces événements dans une réalité plus globale à savoir, que dans nos pays européens la majorité des hommes sont bons et ont des réactions normales les uns envers les autres. Malheureusement il existe aussi depuis la nuit des temps, une minorité de barbares fous dans leur tête qui font beaucoup parler d’eux en commettant des actes terroristes pour semer la peur, la mort et détruire la liberté.

Les enfants sentent nos émotions, tenter de les cacher serait leur transmettre l’idée qu’elles ne sont pas autorisées et normales, ce qui pourrait avoir comme conséquence de les inquiéter davantage, de les inciter à garder leurs peurs et émotions pour eux.

Ils ont d’énormes ressources et sont parfois bien plus doués que les adultes pour la résilience et se replonger dans la vie, dans tout ce qui fait du bien et nous rend heureux, nous pouvons nous en inspirer…

Bon courage à tous.

Vive la Vie, la Liberté, l'Union!

Valérie Duvivier  16.11.2015

 

 

Informations supplémentaires